MISSIONSTRES HAUT DEBITQUESTIONS FREQUENTES

TRES HAUT DEBIT

Général

Qu'est-ce que le très haut débit ?

Le très haut débit est la possibilité d'avoir une connexion Internet très rapide, a minima de 100 Mbit/s, soit au moins 5 à 100 fois plus rapide qu'une connexion classique. Cette vitesse ne peut être apportée que par des câbles en fibre optique et non par des câbles en cuivre utilisés jusqu'à présent pour le téléphone et Internet. Pour accéder au très haut débit, il faut donc qu'un nouveau câble en fibre optique soit déployé jusqu'à mon domicile (ou mon entreprise).

Quand aurai-je accès au très haut débit ?

Le déploiement va s'effectuer progressivement, commune après commune, quartier après quartier, partout en Aveyron, dans les grandes villes avant 2020 et dans tout le territoire entre 2015 et 2030. Les cartes de prévision de déploiement, mises à jour fréquemment sont accessibles sur http://sieda.fr/missions/tres-haut-debit/projet

Je n'ai pas accès à Internet ou ma connexion est trop lente, est-il possible d'avoir déjà du haut débit ?

Les zones géographiques (quartier, hameau, village) où un nombre important de foyers ne dispose pas de haut débit suffisant seront traitées en priorité soit en déployant directement un nouveau réseau en fibre optique, soit en modernisant le réseau cuivre. Entre 2016 et 2017, environ 00 000 foyers et entreprises aveyronnaises devraient pouvoir bénéficier de la modernisation du réseau cuivre. A partir de 2017 et jusqu'en 2021, 00 000 foyers et entreprises supplémentaires bénéficieront de très haut débit par la fibre optique grâce aux investissements des collectivités aveyronnaises.

Combien coûtera l'abonnement au très haut débit ? Devrais-je payer des frais d'installation ?

Le montant de l'abonnement au très haut débit est fixé par les fournisseurs d'accès à Internet (FAI). Les plus connus sont Orange, SFR, Free, Numéricâble ou Bouygues Télécom. Les prix des abonnements au très haut débit constatés en 2016 sont d'environ 30 à 35 € par mois.

Comment fonctionne le très haut débit ?

Le très haut débit utilise des câbles en fibre optique pour faire passer des informations sous forme de lumière et donc à des vitesses très supérieures à celle de l'électricité utilisée sur les fils du cuivre du téléphone.

Pourquoi ma connexion à Internet est-elle si lente ?

Le très haut débit dont on parle est celui de la connexion Internet, c'est-à-dire la vitesse de téléchargement ou d'envoi d'informations sur le réseau Internet. Cette vitesse est mesurée en quantité d'information envoyée par seconde ou bit/s. Pour « surfer » sur le WEB, il faut a minima une vitesse de 2 Mbit/s (2 millions de bit par seconde).
La plupart des connexions Internet se réalisent aujourd'hui par le réseau téléphonique via la technologie ADSL qui permet de faire transiter à la fois des données informatiques et de la voix sur le fil de cuivre du téléphone. Cette technologie permet généralement une vitesse maximale de 20 Mbit/s.
Cependant, en fonction du chemin à parcourir entre l'abonné et le central téléphonique, la vitesse peut varier. En effet, plus l'abonné sera loin et plus la vitesse diminue. Certains abonnés, situés trop loin du central téléphonique (au-delà de 5 kms), peuvent même ne pas être éligibles à une connexion Internet.

Mon voisin a accès à Internet alors que cela ne fonctionne pas chez moi, comment est-ce possible ?

L'accès à Internet utilise le réseau téléphonique. Celui-ci emprunte parfois des chemins différents en fonction des rues ou des habitations pour rejoindre le central téléphonique. Parfois deux maisons peuvent ne pas être raccordées au même central téléphonique et en fonction de la distance ne pas bénéficier du même débit.

Ai-je vraiment besoin du très haut débit en tant que particulier ?

En augmentant considérablement les débits disponibles, les usages ne seront plus bridés par la connexion. On pourra ainsi recevoir des contenus plus volumineux et de meilleure qualité comme par exemple les films en très haute définition ou en 3D. Il sera possible de connecter en même temps de nombreux terminaux (smartphone, tablette, ordinateur, consoles de jeux, télévisions...) sans dégrader la qualité du service.
Enfin, la fibre optique permet des débits d'envoi importants ce qui permet également d'envoyer des contenus lourds (photos, vidéos, textes, musiques…) en très peu de temps. De nouveaux services restent à inventer ou devraient se développer dans les domaines de la santé, de l'éducation ou du travail à domicile.

Ai-je vraiment besoin du très haut débit en tant qu'entreprise ?

Aujourd'hui le très haut débit peut être disponible pour une entreprise partout sur le territoire. Le coût des abonnements peut cependant être très élevé et difficile à supporter pour une petite entreprise. La généralisation du déploiement du très haut débit va permettre de développer des offres plus accessibles pour les entreprises partout en Aveyron.
Pour les entreprises, une connexion rapide et de bonne qualité est primordiale pour développer leurs activités sur Internet, améliorer les échanges avec leurs clients et leurs fournisseurs, raccorder les différentes implantations géographiques de l'entreprise, utiliser des services de stockage en ligne, etc.

Comment souscrire au très haut débit, serai-je obligé de changer d'opérateur ?

A partir du moment où le réseau sera déployé sur votre quartier, vous pourrez solliciter le fournisseur d'accès à Internet de votre choix pour souscrire un abonnement très haut débit. Si votre opérateur actuel propose également des offres très haut débit sur votre zone vous ne serez pas obligé de changer d'opérateur.

Le raccordement au très haut débit nécessite-t-il des travaux dans mon habitation ?

Oui, pour disposer d'une connexion très haut débit en fibre optique, il faut installer une nouvelle prise dans votre domicile et peut-être changer de « box » (le boîtier installé dans la maison). Ce raccordement sera effectué après la première demande d'abonnement auprès du fournisseur d'accès à Internet qui vous informera de la procédure.

Comment et par qui le réseau très haut débit est-il construit ?

Sur l'agglomération de Rodez et la ville de Millau, c'est l'opérateur privé Orange qui déploie lui-même les réseaux en fibre optique. En dehors de ces agglomérations, ce sont les collectivités aveyronnaises regroupées dans le Syndicat mixte ouvert SIEDA qui déploient via des marchés publics passés auprès d'entreprises privées de construction.

Qui finance le déploiement du très haut débit ?

C'est un financement collectif et solidaire : les communes, les communautés de communes, le conseil départemental, la Région financent le projet. Le déploiement est également subventionné par l'Etat et l'Europe.

Existe-t-il d'autres solutions techniques pour avoir du très haut débit ?

La fibre optique est la technologie la plus performante et pérenne à ce jour pour le très haut débit. Des technologies proches comme les réseaux câblés dans certaines villes permettent des vitesses également importantes mais sans la possibilité d'augmentation offerte par la fibre optique ;

Comment sont définies les priorités de déploiement ?

Les priorités de déploiement ont pour objectif d'une part, d'équiper les zones où aujourd'hui les débits sont les plus faibles, généralement des zones rurales, et d'autre part de rétablir l'équilibre entre les villes moyennes et les grandes agglomérations.

On m'a parlé du WIMAX ou de la 4G. Quelles différences avec la fibre optique ?

Les technologies WIMAX ou 4G sont des technologies hertziennes, c'est-à-dire qu'elles utilisent les ondes pour la transmission des données. Ces technologies permettent des débits intéressants, parfois plus de 10 Mbit/s mais ce débit est partagé entre les abonnés raccordés à une même antenne et ne permettent pas d'apporter du très haut débit. Ces technologies ainsi que le satellite permettent cependant à des habitations isolées de trouver des solutions de connexion lorsqu'il n'y a pas d'autres solutions dans l'immédiat.

Quel est l'enjeu du très haut débit en Aveyron ?

C'est un enjeu majeur de développement pour l'avenir de l'Aveyron. La qualité et la performance des connexions numériques sont devenues des éléments limitant le développement économique, social et culturel, mais aussi l'innovation sous toutes ses formes. La fracture numérique peut être sociale ou générationnelle, mais aussi territoriale.
Au XXIème siècle, les territoires qui n'auront pas appréhendé cet enjeu à sa juste hauteur et donc n'auront pas investi dans les infrastructures numériques prendront le risque d'être dépassés. C'est un enjeu comparable au développement historique du rail, de l'électricité, du télégraphe ou du téléphone, de l'eau courante. Evidemment, mettre en place les infrastructures ne suffit pas, il faut aussi en développer les usages au service de la population. Mais sans les infrastructures cela sera tout simplement impossible. Le déploiement du très haut débit est un enjeu d'avenir qu'il est impératif d'anticiper dès aujourd'hui pour ne pas être en retard demain.

Comment obtenir des renseignements complémentaires ?

En contactant les services du SIEDA à l'adresse : sieda@sieda.net