Le SIEDA optimise

l’éclairage public

L'éclairage public contribue à la qualité du cadre de vie, en zone rurale comme en zone urbaine. Il participe aussi à la sécurité des administrés et à la mise en valeur du patrimoine architectural des sites et des monuments. L'activité Éclairage public du SIEDA s'adapte aux besoins des collectivités locales et évolue selon les exigences techniques et réglementaires. Le SIEDA apporte aux communes adhérentes, une prestation de qualité : la construction, leur entretien et leur renouvellement.

TRAVAUX 6.JPG

Travaux d’extensions

Ces travaux sont destinés à assurer l'éclairage des voies de circulation

Les travaux d’extension consistent à mettre en œuvre de nouvelles installations.
  • Rues

  • Rond-points

  • Lotissements

  • Parkings

  • Cheminements piétons

  • Cette activité concerne aussi l'éclairage des infrastructures sportives extérieures, telles que les terrains de football.

Cette activité concerne aussi l'éclairage des infrastructures sportives extérieures, telles que les terrains de football.

Valorisation du patrimoine

par la lumière

 

La mise en lumière d’un édifice ou d’un site permet de redécouvrir ou de se réapproprier leur environnement quotidien. Le SIEDA a mis en place des outils d’aide à la décision et une procédure permettant aux décideurs d’apprécier les principes de conception lumière :

  • Un dossier technique de conception intégrant une infographie

  • Une séance d’essais sur site, permettant de valider les effets de lumière,  l’implantation et l’intégration des matériels

  • Des réglages finaux en présence des décideurs

Le choix et l’implantation des matériels se font toujours dans un souci d’éclairage durable (faible consommation, pérennité de l’ouvrage…), en évitant autant que possible les effets d’éblouissement et dans le respect à la fois esthétique et environnemental des édifices ou espaces naturels mis en valeur. Dans le respect de l’arrêté du 25 janvier 2013 relatif à l’extinction des bureaux, vitrines et illuminations des façades, ces mises en lumières sont éteintes au plus tard à 1h du matin, sans rallumage le matin.

ENTRETIEN_ECLAIRAGE_PUB.jpg

Entretien

Le SIEDA exerce cette mission pour le compte de 245 collectivités, soit 52 850 appareils d'éclairage au travers d'un marché de travaux. Les entreprises mandatées assurent l'entretien et la maintenance des ouvrages d'éclairage routiers et résidentiels.

 

Le marché concerne le renouvellement préventif des sources d'éclairage public et anticipe l'évolution et la disparition des matériels d'éclairage public les moins performants afin d'optimiser les durées de fonctionnement et de baisser les consommations.  

 Le SIEDA apporte une aide de 30% du montant des dépenses TTC pour les communes rurales adhérentes sur le prix forfaitaire annuel par élément d'éclairages public quel que soit le nombre d'intervention. Consultez les aides, ICI.

Vous avez la possibilité de signaler une panne observée sur votre réseau d'éclairage public en vous connectant à la plateforme SmartGeo. Précisez le lieu et la nature du problème.

Vous rencontrez un problème sur SmartGeo ? Nous vous accompagnons dans votre démarche en prenant la main sur votre ordinateur, cliquez ICI.

reno ep.jpg

Rénovation

La durée de vie moyenne des matériels d’éclairage public est d’environ 25 à 30 ans. Il est donc indispensable pour les collectivités d’anticiper leur rénovation. Le SIEDA incite fortement ses adhérents à programmer les travaux de rénovation, dans un souci d’efficacité et afin de limiter au maximum les pannes et les remplacements de matériel au coup par coup, qui désorganisent les entreprises de maintenance et coûtent plus chers (utilisation de nacelles, achat de luminaire à l’unité…).

Les travaux de rénovation visent à remplacer :

  • Les luminaires équipés de lampes à vapeur de mercure, dans le respect de la Directive Européenne ErP de 2009 (fin de commercialisation de ces lampes depuis avril 2015)

  • Les luminaires dont l’état est jugé vétuste (plus de 25 ans)

  • Les luminaires de type "boules", dont l’installation est interdite depuis la parution du Décret 2011-831 du 12 juillet 2011, relatif à la prévention et à la limitation des nuisances lumineuses

  • Les armoires d’alimentation dont l’état est jugé vétuste ou présentant des non-conformités d’ordre électrique

  • Les supports dont l’état est jugé vétuste (corrosion, non-conformités d’ordre mécanique…)

La rénovation couvre aussi le remplacement des matériels d’éclairage dans le cadre des travaux d’effacements des réseaux, pour lesquels les infrastructures d’alimentation sont installées en tranchée commune avec le réseau de distribution publique d’électricité.

 

Les lampes et luminaires déposés sont des DEEE (Déchets d’Equipement Electriques et Electroniques) et font donc l’objet d’une collecte par l’organisme RECYLUM, en vue de leur recyclage.

NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter

ZAC de Bourran

12 rue de Bruxelles

12031 Rodez cedex 9

SYNDICAT D'ÉNERGIES DE L'AVEYRON

DÉVELOPPÉ PAR WIX FACTORY

2020 © TOUS DROITS RÉSERVÉS